Actualités

Partager sur :
11 mai 2021
Articles Ecole et laboratoires

Supm'égalité, pour sensibiliser à l'importance du vivre ensemble

Vue 62 fois

C’est à l’initiative de 3 étudiant(e)s de l’ISAE-Supméca (Justine Marie, Thomas Balestan et Lilian Meunier) et d’un diplômé de l’école (Thibaut Verdet, Vice-Président de Supméca Alumni et bénévole à SOS homophobie) que cette association a vu le jour en janvier 2021. Ils souhaitaient créer une association pour sensibiliser les étudiantes et les étudiants aux différents sujets traitant des inégalités et faciliter la prise de parole de leurs camarades.

 

DONNER LA PAROLE AUX ÉTUDIANTES ET AUX ÉTUDIANTS 

Comment prévenir le harcèlement et faire en sorte qu’étudiantes et étudiants vivent leurs études avec sérénité ? Pour répondre à cette problématique, les étudiants de l’ISAE-Supméca ont souhaité monter l’association Supm’égalité, avec le soutien de Supméca Alumni et de la Direction de l’école d’ingénieurs. “Nous avons entendu ce qui se passait ailleurs et nous voulions nous assurer qu’il n’y avait pas ce genre d’agissements chez nous; et si tel était le cas, donner la parole aux étudiants qui pourraient en être victimes”, explique Justine Marie, présidente du bureau de Supm’égalité et étudiante en 2ème année. 

L’association en est encore à ses débuts, mais les premières séances de prises de parole et de débats vont être organisées dans les semaines à venir. Les élèves de l’école seront consultés pour définir les sujets qu’ils souhaitent aborder. L’objectif premier de Supm’égalité est de donner la parole à toutes et à tous, d’essayer d’atteindre le maximum de personnes et de délier les langues sur certains sujets qui peuvent encore être tabous. Ils espèrent notamment réussir à atteindre les élèves de première année.

 

FAIRE ÉVOLUER LES MENTALITÉS  

Nous sommes les futurs cadres potentiels des entreprises et nous voulions nous assurer que les mentalités des étudiantes et des étudiants soient bonnes pour que tout se passe bien dans le futur”, détaille Justine Marie. L’association a déjà mis en place un partenariat avec SOS homophobie. Ils ont organisé huit demi-journées d’interventions auprès des élèves-ingénieurs de première année, pour les sensibiliser aux différentes problématiques liées au sexisme et aux LGBTIphobies. Ils souhaitent donner à tous les élèves les clés pour adopter les bons réflexes et faire de l’école un espace bienveillant et de sécurité pour toutes et tous. 

Pour Philippe Girard, directeur général de l’ISAE-Supméca : “Nos établissements forment de futurs professionnels capables de répondre à des problématiques techniques complexes. Notre devoir est également de les amener à se questionner sur le rôle qu’ils joueront dans la société, par leurs comportements. Nous ne pouvons que soutenir les initiatives portées par Supm’égalité, qui permet de sensibiliser nos élèves à l’importance du vivre-ensemble”.

 

DES ACTIONS CONCRÈTES ET DE NOMBREUX PROJETS À VENIR

Quelques mois avant l’officialisation de l’association, Supméca Alumni œuvrant pour un réseau alumni inclusif et qui a participé à la création de Supm’égalité, a accompagné l’école à mettre en place le genre « non-binaire » dans son ERP (Aurion), suite à sa mise en place dans l’annuaire Alumni. Les élèves et les Alumni de l’ISAE-Supméca ont désormais la possibilité de se reconnaître dans ce troisième genre si ce dernier leur correspond. 

L’association étudiante a aussi d’autres projets en cours de création. C’est notamment le cas d’une campagne d’affichage en partenariat avec SOS homophobie qui a été déployée sur le campus de l’ISAE-Supméca le 21 avril.
Les membres de l’association vont également effectuer une formation à l’écoute active en mai. Elle leur permettra de pouvoir recevoir les étudiantes et les étudiants qui souhaitent aborder certains sujets traités par l’association de la meilleure des manières possibles.

 

Extrait de https://www.isae-supmeca.fr/




J'aime

Commentaires

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire. Connectez-vous.